Le Mot du Président

Même si nous ne sommes pas encore sortis de cette épreuve qui a touché nos proches, notre pays, le monde entier, je souhaite exprimer ma plus profonde sympathie à tous ceux qui ont souffert de la perte d’un proche pendant la période d’épidémie aiguë que nous venons de traverser.

Depuis le 16 mars, le Club Léo a arrêté son activité habituelle : fini le centre de loisir, les activités culturelles, sportives, d’expression, le centre artistique, l’accueil des bénéficiaires du RSA. Pendant ce temps, nous avons assuré la permanence des fonctions vitales du Club, le lien avec les adhérents. Le conseil d’administration et les professionnels sont restés mobilisés pour essayer de réfléchir à perpétuer les valeurs de l’éducation populaire qui sont les nôtres, à anticiper le redémarrage de nos activités dans un contexte inconnu jusqu’alors.

Le 11 mai, les permanents étaient tous présents pour trouver des solutions compatibles avec les préconisations sanitaires pour accueillir d’abord les enfants des centres de loisirs, revoir l’utilisation de nos locaux, mettre en place les procédures à appliquer. La tâche est immense, mais tout le monde était content de se retrouver.

Pour cette période de fermeture, j’ai pris la décision d’envoyer un courrier à tous les adhérents proposant que le montant des activités non faites puisse être transformé en don. Certains se sont étonnés de cette décision et je le comprends. D’habitude, nous n’hésitons pas à rembourser une activité en cas de force majeure. Rembourser toutes les activités couterait environ 30 000€ au Club et hypothéquerait gravement son avenir. Si nous avons pu prendre rapidement toutes les mesures nécessaires (chômage partiel, garde d’enfant, télétravail) elles ne peuvent pas à elles seules compenser la totalité de notre perte d’activité.

D’autant que nous n’en n’avons pas fini avec les difficultés : nous devons par exemple dès aujourd’hui organiser le centre de loisir avec un encadrement deux fois plus important. Dès qu’il s’agit de réfléchir à l’avenir, notre vue s’obscurcit : que proposer pour les vacances, pour la rentrée ? Tout n’est que conjectures.

Si les réponses manquent dans notre univers soudainement incertain et menaçant, nous sommes tous à pied d’œuvre pour ouvrir de nouvelles routes  (celles chères à Léo Lagrange) permettant à chacun de se cultiver, de pratiquer des activités sportives, artistiques et à tous de vivre ensemble dans le respect de notre environnement et de nos différences.

 

 

Sélectionnez la rubrique de votre choix :


Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates